Teza
Furnon
Boucher
Poulin
Schier

Def
Barbieri
Hürzeler
Pegan
Kolman
Chartrand

Consulter les listes
  figurine du code FIG 1997 figurine du code FIG 1997
  Nom : Eve-Marie Poulin
Née le : 19 - 05 - 1978
Ville : Cap-de-la-Madeleine
Pays : Canada
Créatrice : de deux éléments à la poutre.

 
 
Histoire racontée par Eve-Marie Poulin :

  " J'ai deux mouvements qui portent mon nom, et ils sont tous les deux à la poutre. Le premier est une entrée. C'est un salto avant groupé, sauf qu'au lieu d'arriver debout comme dans le mouvement conventionnel, j'arrive sur une jambe assise sur la poutre. Quant au deuxième mouvement, l'arrivée est la même, mais le départ se fait directement sur la poutre.
    Mon mouvement a été reconnu au championnat du monde 1994 à Brisbane.
    Le mouvement a été créé dans ma huitième année de gymnastique. Mais entre l'idée et le temps où je l'ai réussi à l'entraînement il s'est écoulé peut-être 5-6 mois, et environ un an et demi entre l'idée et la première réalisation en compétition.
    C'est moi qui ai eu l'idée originale. Je voulais, dans ma carrière de gymnaste, avoir un élément à mon nom. C'était mon rêve et un de mes objectifs. Alors, je me suis mise à me creuser les méninges et avec l'expérience et en essayant toute sorte de choses pour m'amuser, c'est à ce moment que le mouvement s'est créé. Il n'y a pas vraiment quelqu'un qui m'a inspiré pour le mouvement en tant que tel, comme je l'ai dit : je voulais vraiment avoir un mouvement qui porte mon nom. Je trouvais cela très intéressant de faire un mouvement créé par une gymnaste et je me disais que cela serait extraordinaire qu'un jour, il y ait des gymnastes qui disent à leur entraîneur : "entraîneur, est-ce que je peux pratiquer mon Poulin ?"
    Personne ne m'a réellement aidée à "construire" cette figure. C'est comme un mélange entre deux mouvements, alors j'ai seulement combiné les deux mouvements. Il faut dire aussi qu'avec l'expérience, on a une telle maîtrise de notre corps dans l'espace ainsi que de la technique, que c'est souvent en s'amusant que des super mouvements sont créés et réussis.
    C'est certain, par moments, je me suis découragée parce-que je ne réussissais pas comme je le voulais ... mais j'étais tellement motivée par l'idée d'avoir un mouvement à mon nom, que la volonté d'y arriver prédominait. Par contre, je dois dire qu'il y a beaucoup d'étapes à franchir pour réussir à avoir notre mouvement dans le code de pointage de la FIG, et j'avais peur de ne pas réussir une étape. C'est que j'avais peur de ne pas être sélectionnée pour le championnat du monde, et après j'ai eu peur que mon mouvement ne soit pas prêt pour cette compétition, et enfin j'avais peur de ne pas réussir au moment de mon passage dans ce contexte de compétition. Heureusement, j'ai franchi toutes les étapes."